23 décembre 2007

michel, tu me manques

Michel ? Qui est-ce se diront les uns ? son nouveau ? un ancien ? un futur ? non michel, c'est mon prof de physique, et là je me fais chier comme un rat de mort donc ses cours me manquent grave...
Je fais des maths, des maths, des maths, pas d'exos de physique à faire et je trouve ça presque dommage vu qu'à la rentrée on va crouler sous la physique...
TPE aussi... Je sais plus quoi dire... J'ai enfin résolu le problème...
Normalement dans une situation mathématiquement idéalisée (sans accident et avec une population constante...) la maladie de la poliomyélite (le truc monstrueux qui donne des boutons et des paralysies) devrait disparaître dans 11 ans tout au plus...

Mais comme ce monde est tout sauf idéal... Eh bien que nenni... on parit qu'on rerouve toujours des traces en 2018...
Alia vient pendant 20 minutes histoire de me bouger sur steps, puis l'accompagne en partie, promenant le clebs, je reviens lentement, en mode adolescente attardée, sweat-shirt à capuche, doc martens, walkman avec led zeppelin à l'écoute
Led Zeppelin... Je crois que ça fait partie des groupes dont on sait qu'ils sont géniaux, on leur donne donc tout le respect qu'il y a donner aux grands groupes, mais en fait à chaque fois qu'on les écoute, on se rend compte qu'on a oublié tout leur talent, leur style, leur classe incroyable et leurs chansons sublimes...
Led Zep... Rob, et sa voix sublime, son sex appeal trop évident pour qu'on ne le remarque pas, sa cascade blonde angélique et son jeu de scène trop sensuel... Jimmy qui est sans aucun doute le meilleur guitariste que le monde n'est jamais vu (désolée bob dylan, jimmy hendrix et compagnie, sont tous très très très très talentueux, mais personne n'égale jimmy page à mes oreilles)....
Playlist :
-the rain song
-baby, i'm gonna leave you
-whole lotta love
-the ocean
-immigrant song
-stairway to heaven
-black dog
-the song remain the same
A part ça la routine habituelle à grand coup de Leonard Cohen, Lou Reed, Minas et compagnie... Demain c'est noël mais l'excitation n'est même pas au rendez-vous, ça va être le réveillon des morts-vivants où on va vomir tellement on va bouffer (ma tante faisant la même quantité de bouffe pour 4 ou pour 10 et demain on sera 4... en plus elle est déprimée et en plus même quand on est 10 on est rassasiés après l'apéritif...) rien que d'y penser, je suis ballonée... Je viens de me goinfrer de chocolats jean-paul hévin (le suppot du diable) et je suis pas loin de me faire des céréales au jus d'orange (voire au jus d'airelles...)
Bon allez Noyeux Joel tout le monde (ouaaaaaaah le calemboooooooour)
PS : je raconterai comment je me suis transformée en massacreuse de fête de noël entres amies plus tard...
omwf
Ouh là c'est trop vieux ça, c'est ma bonne dose de réminiscences (peut-être le fait que je conaisse tout par coeur... et que je l'ai, je l'avoue souvent chanté en duo avec clem : "tu fais buffy, moi je fais spike et après on inverse..."

Posté par nemosum à 07:00:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur michel, tu me manques

  • Buffy

    Ooooh ! queeeel sOuveniiiir !!!*

    VIVA BUFFY <3

    Posté par lola, 24 décembre 2007 à 11:21:46 PM | | Répondre
  • slt

    éxellent j'aimes le texte avec michel tu me manke
    c cool continu comme sa

    Posté par federant, 07 janvier 2008 à 01:39:06 AM | | Répondre
  • Michel...

    Ah, vraiment, il n'y a pas à dire, je l'aime beaucoup, cet article-là... (on ne croirait pas, comme ça, mais il y a des moments où les bons savons du père Michel me manquent beaucoup aussi !)

    Posté par La ménine, 04 avril 2008 à 05:46:18 PM | | Répondre
Nouveau commentaire